Les mesures proposées par Google pour protéger les enfants constituent un grand pas en avant, mais des questions demeurent

12 août 2021
Pour publication immédiate

Winnipeg (Manitoba) — Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) se réjouit des mesures proposées par Google pour renforcer la sécurité des enfants et des adolescents dans l’espace numérique et espère obtenir rapidement des éclaircissements sur certains éléments importants en lien avec cette initiative.

En début de semaine, Google a annoncé son intention d’introduire une nouvelle mesure qui permettra aux personnes âgées de moins de 18 ans (ou à leurs parents ou tuteurs), de demander la suppression de leurs images des résultats de recherche sur Google Images. Plusieurs autres changements seront aussi apportés aux produits et aux plateformes de Google, dont YouTube. Par exemple, le ciblage publicitaire des personnes mineures sera interdit et certaines options seront activées par défaut sur les comptes des personnes mineures au niveau des paramètres de confidentialité et du filtrage des contenus pour adultes.

« Nous voyons d’un bon œil les mesures de sécurité proposées par Google, déclare Lianna McDonald, directrice générale du CCPE. Cela dit, la violence faite aux enfants sur Internet est un dossier complexe et nous n’avons pas toutes les informations voulues pour juger pleinement de la valeur de ces mesures dans les faits. »

Des questions importantes se posent :

  • Comment s’y prendra Google pour vérifier précisément l’âge des utilisateurs et empêcher les mineurs de contourner facilement les restrictions d’âge?
  • Les mesures déployées par Google permettront‑elles à des personnes aujourd’hui adultes de demander la suppression d’images d’elles lorsqu’elles étaient mineures des résultats de recherche sur Google Images?
  • Quelles informations les parents ou les mineurs devront‑ils fournir à Google pour obtenir la suppression de leurs images?
  • Google peut supprimer ou bloquer sur demande des contenus protégés par le droit d’auteur. Qu’en sera‑t‑il des demandes de suppression portant sur des vidéos ou des parties de vidéos d’une personne de moins de 18 ans?

Le récent rapport mondial du CCPE formule de nombreuses recommandations relatives à la conception des sites Web et à la modération des contenus dans le but de protéger les enfants sur Internet.

Media relations contact:
(204) 560-0723
communications@protectchildren.ca

-30-

Un mot sur le Centre canadien de protection de l’enfance : Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) est un organisme de bienfaisance national qui se consacre à la protection personnelle de tous les enfants. Il veut réduire l’exploitation et les abus sexuels d’enfants et offre à cette fin des programmes, des services et des ressources aux familles, aux éducateurs, aux organismes de services à l’enfance et aux forces policières du Canada ainsi qu’à d’autres intervenants. Cyberaide.ca — la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation et d’abus sexuels d’enfants sur Internet — relève aussi du CCPE, de même que le Projet Arachnid, une plateforme Web qui détecte les images d’abus pédosexuels connues sur le Web ordinaire et le Web clandestin et qui envoie des demandes de suppression à l’industrie.