Abus pédosexuels

Les abus pédosexuels, ça vous concerne

La technologie transforme les rapports humains et créé une ouverture sans précédent sur le monde. Elle a aussi des répercussions profondes sur les enfants en les exposant aux abus sexuels et à l’exploitation sexuelle. Combattre efficacement cette forme de criminalité contre l’enfance n’est pas chose facile.

Depuis quelques années, Cyberaide.ca s’emploie davantage à faire prendre conscience du contexte qui entoure la production de la pornographie juvénile. Les abus pédosexuels commencent en dehors d’Internet, dans nos quartiers et même des organismes fréquentés par nos enfants; c’est là que ces abus sont enregistrés, et ce n’est qu’après qu’ils sont perpétués sur Internet sous la forme de photos et de vidéos.

Les abus pédosexuels sont un grave problème dans notre société, et les victimes sont plus nombreuses qu’on le croit. C’est aux adultes qu’il incombe de protéger les enfants contre les abus sexuels. Pour lutter contre ce problème à la source, il faut savoir en quoi consiste un abus sexuel et pouvoir déceler les comportements typiques d’un enfant en détresse.

À partir des informations transmises à Cyberaide.ca, le Centre canadien de protection de l’enfance a créé Priorité Jeunesse, un programme de prévention des abus pédosexuels destiné spécifiquement à aider les organismes de services à l’enfance à renforcer la protection des enfants dont ils ont la charge. Les chiffres démontrent que la majorité des délinquants sexuels n’ont pas de casier judiciaire. Le programme Priorité Jeunesse propose aux organismes une approche méthodique basée sur la gestion des risques qui va beaucoup plus loin que la vérification du casier judiciaire et du registre de l’enfance maltraitée pour prévenir les abus pédosexuels.

Qu’est-ce qu’un abus pédosexuel?

L’abus pédosexuel englobe un vaste éventail de comportements et de situations. On distingue les abus sexuels sans contact (par exemple, exposer un enfant à des actes sexuels explicites) et les abus sexuels avec contact (par exemple, toucher ou caresser la région génitale d’un enfant). L’abus peut être commis avec ou sans violence et, dans certains cas, mettre aussi en cause des moyens technologiques, par exemple la production d’images d’abus pédosexuels au moyen d’un appareil photo ou d’une caméra numérique et leur diffusion sur Internet.

  • Exemples d’abus sexuels avec contact :

    • Attouchements ou caresses sur la région génitale
    • Attouchements ou caresses sur les seins
    • Forcer ou inciter un enfant à toucher ou à caresser la région génitale d’une autre personne
    • Relations buccogénitales ou stimulation
    • Pénétration vaginale ou anale
    • Pénétration vaginale ou anale avec un doigt ou un objet
  • Exemples d’abus sexuels sans contact :

    • Inciter ou forcer un enfant à se masturber
    • Voyeurisme
    • Exposer un enfant à de la pornographie ou à de la pornographie juvénile
    • Inciter ou forcer un enfant à regarder d’autres personnes se masturber
    • Exposer un enfant à des adultes se livrant à actes sexuellement explicites
    • Incitation à des contacts sexuels en ligne ou hors ligne
    • Voyeurisme
    • Leurrer un enfant sur internet dans l’optique d’un rendez-vous sexuel
    • Poser à un enfant des questions importunes sur la sexualité ou faire des commentaires à caractère sexuel à l’endroit d’un enfant
    • Exhiber rapidement ou montrer ses organes génitaux à un enfant

Comment renforcer la sécurité de votre enfant

  • Renseignez-vous sur l’abus pédosexuel et le conditionnement

    La maltraitance sexuelle des enfants a de multiples facettes. Un enfant peut être abusé par une connaissance, un membre de sa famille ou un étranger. Les enfants qui se font conditionner par une connaissance ou un membre de la famille ne sont pas portés à parler. Il est important de comprendre toutes les facettes des abus sexuels et du conditionnement : comment prévenir les abus et comment reconnaître les signes d’inconduite afin d’intervenir le plus vite possible.

  • Mettez des limites à votre enfant et rappelez-les-lui constamment

    Définissez le rôle de votre enfant dans votre famille et rappelez-le-lui constamment. Si votre enfant veut écouter vos conversations d’adultes à propos de décisions et de sujets qui ne concernent que des adultes, rappelez-lui doucement les limites. Les enfants sont plus vulnérables à l’exploitation et aux abus lorsque les relations adultes-enfants ne sont pas clairement balisées.

  • Contrôlez l’exposition de votre enfant à des contenus et à des sujets destinés aux adultes

    Limitez l’exposition de votre enfant au multimédia (télévision, musique, Internet, jeux, etc.). Même si votre enfant s’intéresse à ce qui intéresse les adultes, ne le laissez pas regarder n’importe quoi pour éviter qu’il ne soit trop exposé à des contenus qu’il n’est pas encore capable d’interpréter correctement.

  • Tenez votre enfant à l’écart des chicanes d’adultes

    Les chicanes d’adultes sont très déroutantes pour un enfant et peuvent susciter un stress émotionnel. Tenez votre enfant à l’écart de ces chicanes, et vous établirez une distinction importante entre son rôle et le vôtre, tout en renforçant son sentiment de sécurité.

  • Aidez votre enfant à prendre conscience de ses émotions en respectant ses choix par rapport aux marques physiques d’affection

    Apprendre le respect à un enfant n’équivaut pas à lui apprendre l’obéissance. Aidez votre enfant à prendre conscience de ses émotions en respectant ses choix par rapport aux marques physiques d’affection. Respectez son droit de prendre ses propres décisions à propos des contacts physiques.

  • Imposez le respect de l’espace personnel et de l’intimité dans votre foyer

    Tous les membres de la famille devraient pouvoir aller aux toilettes, se laver et se changer en toute intimité. Chacun devrait aussi disposer d'un espace personnel dans la maison pour ranger ses affaires (chambre, armoire, tiroirs, tablettes, etc.).

  • Pour plus d’information, cliquez Priorité Jeunesse.